Accueil > Pédagogie > 4-Le numérique Pédagogique > Composer avec l’intelligence artificielle et GarageBand

Composer avec l’intelligence artificielle et GarageBand

14 / 06 / 2024 | Vernier Nicolas

Aujourd’hui, alors que nous nous aventurons toujours plus profondément dans l’ère numérique avec nos élèves, l’intersection entre l’intelligence artificielle et la création humaine ouvre des horizons insoupçonnés. Peut-on dire que les algorithmes deviennent des artistes, les machines des poètes ? Comment la créativité humaine s’entrelace-t-elle avec la puissance calculatrice des machines ?
Certes, dans le domaine musical, sous l’impulsion d’une simple phrase, l’IA permet de générer des compositions très proches de celles qui seraient réalisées par un véritable compositeur, ce qui représente un intérêt limité dans notre mission d’éducation artistique. Cependant, l’intelligence artificielle peut être utilisée plus simplement comme un outil afin :

  • de stimuler la créativité des élèves, en leur proposant des matériaux sonores générés (pistes complètes, mélodies, lignes de basse, accords, boucles, etc.),
  • de séparer les différentes pistes d’un morceau afin d’enlever facilement la voix d’une chanson ou d’isoler les différents instruments.

C’est cette seconde facette de l’IA qui sera abordée dans les activités proposées dans cet article car elle permet par exemple de créer des versions instrumentales de n’importe quelle chanson (avec voix, instruments, basse et percussions idéalement) en quelques clics. Au stade de développement actuel de l’outil, un extrait d’oeuvre symphonique est encore trop complexe à séparer en parties instrumentales.
Dans l’exemple qui va suivre, l’idée est d’aller plus loin en prenant l’exemple d’oeuvres issues du répertoire de la musique électronique, et notamment celles du programme limitatif de spécialité musique au lycée, avec Jeff Mills et Jazzrausch Bigband. La démarche artistique de ces compositeurs, arrangeurs, interprètes est originale car elle s’appuie généralement sur des boucles et un principe de répétition que les élèves peuvent expérimenter en réalisant une re-création ou un remix à partir du matériau sonore extrait des oeuvres. Dans ce cas, l’activité permet de mettre en place un travail de perception et de création.

Activité 1 - VocalRemover, un outil pour la perception

Fiche d’activité à télécharger en fin d’article.

C’est à ce niveau que l’intelligence artificielle intervient, à partir d’un fichier audio mp3. L’outil en ligne « vocalremover.org » (gratuit) va analyser l’extrait et séparer l’enregistrement en 4 pistes distinctes (batterie, basse, voix, accompagnement). En complément de la fiche d’activité à télécharger à la fin de l’article (en bas de page), vous pourrez vous appuyer sur la vidéo ci-dessous (sans voix off, mais avec les exemples musicaux) pour mieux comprendre.

Activité 2 - de la perception à la création

Fiche d’activité à télécharger en fin d’article.

Démarche pédagogique : une fois les pistes enregistrées, l’intérêt pour les élèves est de comprendre comment la musique électronique est composée et structurée. Il n’y a généralement pas de thèmes, mais de courts motifs mélodiques répétés accompagnés par des boucles. Pour cela les élèves devront identifier les boucles (travail de perception) et les découper sur mesure (dans le sens musical) afin de pouvoir les ré-utiliser de façon autonome dans leur création sonore.
La vidéo ci-dessous illustre la démarche et vous permettra de mieux comprendre les différentes étapes ; elle viendra compléter la fiche d’activité à télécharger à la fin de cet article.

Comment évaluation des créations des élèves

Pour aider les élèves à organiser la création, il est nécessaire de leur apporter quelques contraintes. Celle-ci pourront donc entrer dans les critères d’évaluation, en complément des aspects plus techniques et artistiques.

Voici quelques propositions qui permettront également d’entrer dans l’évaluation du projet :

  • durée comprise entre 1 et 2 minutes
  • utilisation des 4 pistes
  • ajout d’une boucle enregistrée en live (voix, instrument ou percussion)
  • fin du morceau soignée
  • structure en 3 parties : A B A’

À cela peuvent s’ajouter d’autres éléments plus techniques et artistiques :

  • bonne identification des boucles
  • précision du découpage
  • équilibre entre répétition et variation
  • équilibre sonore du volume des pistes (mixage)
  • recherche de contrastes

CRCN - penser au cadre de compétences

Afin de compléter les pistes d’évaluation proposées ci-dessus, voici quelques propositions de compétences à valider au niveau des compétences du CRCN. Les niveaux ciblés sont des objectifs à atteindre pour les élèves, mais ils doivent évidemment être adaptés en fonction du contexte de chaque classe.

En conclusion

Cette fusion entre l’intelligence artificielle et la création soulève également des questions éthiques et esthétiques, mais aussi des interrogations sur les droits d’auteurs.

  • Comment définir l’authenticité artistique dans un monde où les machines participent activement à la production créative ?
  • Quel rôle joue l’humain dans ce partenariat créatif, et comment maintenir un équilibre harmonieux entre la rationalité algorithmique et l’émotion humaine ?

Voici quelques questions qui pourront prolonger l’activité dans le cadre d’un débat en classe ou d’un travail argumenté.